Papier de Soi

Moïse Lefebvre Fillion

dimanche 13 janvier 2013 par

1- Dans le cadre de l’exposition présentée à Sotteville lès Rouen Du 8 au 31 janvier > Pierre PANE, Président de l’Association, le Conseil d’Administration, l’Équipe de la Maison Pour Tous ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition de Moïse Lefebvre Fillion le mercredi 16 janvier à 18h30

2- Introduction au catalogue de l’exposition : Le papier dans tous ses états - La Passerelle - IUFM de Haute - Normandie Exposition presse papiers du 30 mars au 17 avril 2009

3- Introduction au catalogue de l’exposition COREELATION - travaux croisés de graveurs coréens et français - Hôtel du Département de Seine maritime - 76100 ROUEN - Novembre 2007

Mars 2015 au Centre d’Accueil et d’Animation de Corbie > c’est ICI

Mémoire de paupières

Dans la panoplie de l’observateur, quand la lentille s’embue et que l’axe de visée est dévié par l’imprévu, l’attention se porte sur ces petits animaux qui construisent l’espace du vide, gênant la vision. Ainsi s’accomplit le travail de gravure, colportant le très loin dans une construction scientifique du regard, perturbé par le fracas du petit monde animalier qui le ramène au très près, à l’araignée du matin dans son corset de rosée, à la chauve-souris à la voilure caoutchouteuse et à tout ce qui se joue à distance de paupières.

MLF, juillet 2012

Le site de la Maison Pour tous de Sotteville Lès Rouen

Référence de la gravure présentée sur l’espace web de la Maison Pour Tous Entoscopie (1er état) Eau forte sur cuivre et zinc avec report de carbone, aquatinte en emboîtage de plexiglas. 46,5 x 48,5 cm

"Je suis un homme que les images attaquent." (Pascal Quignard, Terrasse à Rome, chapitre X, propos tenus par M. le Graveur)

L’observateur se replia sur le craquelé du monde et, face à ses tours, entreprit de cerner le bestiaire domestique. Dans les profondeurs du jour, la complainte des animaux vieillissants le détourna de sa lentille et les rêves colportèrent les images. Dans ce poids du monde, il tenta de faire écho à ce trouble par quelques plongées en eau acidulée. La brume du mordant refléta son âme, il se sentit plus léger.

MLF, juillet 2008

"L’âme adore nager." (Henri Michaux, La nuit remue, introduction à Paresse)

L’observateur découpa et ordonna l’infini pour mieux raconter les drames qui se jouaient dans le très proche et le lointain. Par le biais d’appareils de visée, il irrigua dans une cartographie d’imagiers les constats scientifiques des plaies de l’âme et du corps. Tel un héros ordinaire, il se fit discret à l’approche des petits animaux des jardins et, patient, défit l’écheveau pour tisser les constellations de ses noeuds de ficelle.

MLF, juillet 2007


Portfolio

L'étonnement des gastéropodes entoscopie

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 23631

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Artistes   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License